Veillées de prière et d'adoration - Groupe ABBA Dijon

Crypte Notre Dame d'Ephèse - Paroisse Saint Bernard, 12 boulevard Alexandre 1er de Yougoslavie, 21000 Dijon -
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Le flirt" par le Père Pierre Hervé GrosJean - N°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathalie
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 50
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 26/11/2004

MessageSujet: "Le flirt" par le Père Pierre Hervé GrosJean - N°3   Mer 15 Nov à 19:22

Conférence en TROIS parties sur « Le flirt » Par le Père Pierre Hervé Grosjean


3ième partie


Pour la 2ième partie!! http://abba-dijon.forumactif.com/viewtopic.forum?t=59Cliquez ici !!

Ce que le Bon Dieu veut, ce sont des confessions franches, directes, loyales, sincères, parce que là il veut agir, parce que là il veut justement purifier façon d'aimer, parce que là il veut soigner vos blessures, toutes les conneries que vous avez pu faire, et il veut vous apprendre à aimer en vérité. (...)

Quand vous vous confessez, Dieu non seulement pardonne vos péchés, mais en plus il vous donne la grâce de progresser là où vous en avez besoin. Et quand vous avez un peu de mal à aimer en vérité, quand vous avez un peu de mal sur la pureté, et bien quand vous confessez des péchés dans ce domaine, Dieu non seulement pardonne, mais Dieu répare, voilà ce qui est génial. C'est ça qui est génial, c'est que où que vous en soyez aujourd'hui, quoi que vous ayez fait avant, il est toujours possible de repartir à zéro. Dieu répare, Dieu fortifie, Dieu vous donne la grâce d'être des saints là-dessus, et ça c'est la confession. Et dernier moyen spirituel, le père spi, le père spirituel. S'il y a quelques guides aînées, elles en ont forcément parce que c'est obligatoire, je vous le
rappelle, pour l'engagement pilote ; et quand aux autres, quand on veut atteindre un sommet, on en prend les moyens, on prend un guide de haute-montagne, un guide de haute-montagne, c'est pas quelqu'un qui marche à ma place; quand on a un père spi, on garde toute sa liberté, surtout si c'est un bon père spi, il vous laisse encore plus libre ; mais c'est quoi ? C'est le guide de haute-montagne qui vous aide à choisir les bons chemins en vous donnant des critères objectifs, voilà pourquoi tout à l'heure je vous disais, c'est pas un an, c'est pas 6 mois, ça on s'en fout, c'est pas l'âge qui compte, mais c'est justement avec votre père spi qui lui, a du recul, qui vous connaît bien, et qui va pouvoir vous donner des critères de discernement objectifs, qui vont vous aider à prendre les bons chemins, à pas vous planter. Et c'est génial de pouvoir parler avec un Padre que vous avez choisi librement, que vous aimez, et à qui vous faites confiance, de pouvoir parler librement de ces choses-là, de votre vie affective, de votre vie spirituelle, de votre façon d'aimer. C'est urgent.

Le père spi, c'est aussi celui qui est capable de vous relever 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Pourquoi, parce que un bon père spi, il n'est pas là pour être déçu, et vous savez que c'est souvent ça qui nous embête dans ce domaine - là, c'est qu'on a peur de décevoir. Quand on a fait une connerie, on n'ose pas le dire parce qu'on a peur de décevoir le prêtre, on a peur de décevoir nos parents, on a peur de décevoir nos amis. Le père spi, il n'est pas là pour être déçu. Il est là pour vous aider à progresser. Et le père spi enfin, c'est celui qui va vous dire :
« - Ce sommet mon vieux, tu es capable de l'atteindre. Tu es fait pour ça, tu es fait pour aimer en vérité, alors ne te contentes pas de trucs à 3 F. - Mais j'en ai envie, c'est dur, je ne vais pas résister. - Eh bien… résiste. Eh je suis là pour toi. Je suis là pour t'aider, on va trouver les moyens, je te relèverai le nombre de fois qu'il faut, on s'en fout. On a tout le temps mais je suis là pour te ne te contentes  pas de peu. » On a tous besoin, on a tous besoin ; et moi le premier ; les prêtres ont un père spi ; on a tous d'avoir un père qui nous dise souvent, souvent :
« Tu vaux plus ; t'es bien plus précieux aux yeux du Bon Dieu que toutes les conneries que t'es capable de faire ; tu es capable de ce sommet, tu es fait un jour pour fonder un foyer chrétien, solide, profond, qui va te combler ; ou tu es fait pour donner ta vie au Seigneur qui va te combler. Ne gâche pas ça. Et ne te contente pas d'un truc
moyen, médiocre. » Et ça on a besoin, parce qu'on est faibles, donc on a besoin de l'entendre souvent, de le redire, même si on le sait. On a besoin d'avoir un Padre qui nous soutient et qui est là pour nous, quoi qu'on ait fait, qui nous rendra capable de ce sommet. ça c'est les moyens spirituels ;  et les moyens humains, je vous l'ai déjà dit, c'est le groupe d'amis. Ayez des amitiés vraies, et là aussi discernez. Des amis qui vous
entraînent au mal, eh bien il faut arrêter, il faut avoir le courage d'arrêter. Vous êtes dans une soirée, ça commence à déraper, cassez-vous. Ras le bol de ces cathos qui se plantent parce qu'ils n'ont pas osé être différents! Vous ne pouvez pas risquer de foutre en l'air votre idéal parce que vous avez peur de passer pour un coincé.

Je vous en supplie. Vos amis doivent vous aider à être des saints.

Et là aussi la chasteté, je vous promets qu'on a tous besoin de s'entraider mutuellement. Si vous jouez mesdemoiselles - je vais parler aux garçons après – si vous jouez mesdemoiselles, aux séductrices, parce ce que
c'est quand même plaisant de se rendre compte qu'on plaît, si vous n'incitez pas les garçons à vous respecter et à construire quelque chose de solide ; c'est clair, c'est clair. Et messieurs quand même,…c'est vrai qu'on est hyper faibles. (Rires) C'est vrai qu'on est un peu porté sur le physique, quand même ; et qu'on a besoin nous, très vite
de passer au concret. Et bien soyez virils là dedans aussi. Et prenez les moyens virilement d'être des saints et de tenir bon. Parce que vous savez que vous êtes faibles. Parce que vous savez  que voilà, qu'on a besoin
d'affection et que c'est tout de même bien sympa d'avoir une fille qui nous dit qu'on est le plus beau à côté de nous, eh bien prenons les moyens avec force, générosité et courage de construire quelque chose de bien plus solide.
Parce que celle qui deviendra la mère de vos enfants, il faut que vous puissiez la mériter. Souvent les garçons me disent : « Moi je ne veux pas d'une fille facile comme femme…par contre, d'ici là je me permets pas mal de choses. » Je veux dire c'est dégueulasse, ça. Si vous voulez une fille bien, soyez un garçon bien. Et aidez-vous mutuellement, entre amis. Voilà.

Je finis en vous redisant vraiment ce que…vous savez le Saint Père aux JMJ de Rome, il m'a dit - enfin il nous a dit, parce que j'étais parmi vous quand même (rires), on était 2 millions mais je l'ai pris pour moi aussi - il
nous a dit un truc impressionnant ; il pourrait être démago, le Saint Père, mais il l'est pas, il n'a pas besoin de ça. Il a dit ça - je vous le rappelle : deux millions de jeunes devant lui - au lieu de dire « Le Christianisme c'est gentil, c'est mignon, c'est joli, Jésus vous aime » Il dit quoi : « Vous avez tous une vocation au martyre ;  ça ne sera plus le martyre sanglant des premiers chrétiens, ce sera le martyre de la fidélité à contre-courant. » Le martyre de la fidélité à contre-courant. Et là il donne trois exemples : « Je pense en particulier aux jeunes et à la difficulté de rester pur dans les relations amicales - le flirt, je traduis (rires) - je pense aux fiancés, et à la difficulté de vivre de vraies fiançailles, je pense aux jeunes consacrés et à la difficulté de persévérer dans leur vocation. » Aujourd'hui c'est clair, et je ne joue pas le démago, je ne vous mens
pas, si vous voulez vivre cet idéal, vous allez en baver. C'est clair. Mais l'enjeu est trop important. L'enjeu, c'est votre bonheur profond, votre bonheur vrai, unbonheur en plénitude que Dieu vous prépare, dès
maintenant, que Dieu prévoit déjà dans Son Cœur. L'enjeu, c'est votre bonheur, et c'est aussi le bonheur de tous ceux qui vous regardent et de tous ceux qui pourraient - grâce à vous - comprendre qu'il est possible de vivre autre chose, qu'il est possible de vivre un amour vrai, un amour qui rend vraiment heureux. Voilà.

Je crois qu'il y a les collégiens qui m'attendent. Je vais être un peu moins… un peu plus soft quand même parce qu'ils sont plus jeunes, mais… (Rires) mais voilà, je vous demande vraiment... c'est ça qu'est bien parce qu'on est en plein Carême. Il faut qu'à la fin du Carême, vous ayez tous un père spi, confession tous les 15 jours… (Rires), prière quotidienne. Et là encore ne dites pas : « Ouais, c'était beau ce qu'il a dit l'abbé, mais alors, ouais je vais le faire, j'aimerais bien le faire, etc ». On s'en fout, là encore du « j'aimerais, c'est sincère, machin… ».
Vivez au présent, pas au conditionnel. Et donc prenez les moyens concrètement, dès maintenant, urgents - c'est urgent - prenez les moyens d'être des saints. Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Le flirt" par le Père Pierre Hervé GrosJean - N°3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trolls d'eau, Trolls de pierre, Trolls "tout court" ?
» [Campagne] : "Baron Samedi".
» De 64 a 66 " Les Ponts "
» La Cour Bubonique du Frère Bassik aux Six Pustules, dit " le Purulent"
» Blisters "Artizan Design" pour RoE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veillées de prière et d'adoration - Groupe ABBA Dijon :: La rubrique "Spi"... :: De belles prières ou médit' à piocher !-
Sauter vers: